Clermont-Ferrand, Auvergne, France
06 01 19 83 63

Taux de clic : définition et conseils pour un bon CTR

Rédacteur web SEO à Clermont-Ferrand, je booste votre trafic grâce à du contenu optimisé.

Taux de clic : définition et conseils pour un bon CTR

Comment et pourquoi avoir un bon CTR ?

Le CTR en terme que l’on retrouve souvent en webmarketing. Il concerne le référencement, naturel ou payant, d’un site. C’est l’un des éléments à surveiller lorsque l’on lance une campagne Google Adwords ou que l’on met en place une stratégie SEO. Étant consultant SEO et rédacteur web, je ne parlerai que du taux de clic qui concerne le référencement naturel. 

Le CTR correspond au nombre de clics que reçoit un site sur Google. Cette statistique peut-être connue gratuitement sur Google Search console. C’est l’une des statistiques qui permet de connaître précisément les performances de son site internet.

Qu’est-ce qu’un bon CTR ? Pourquoi est-ce que le taux de clic d’un site est important ? Comment l’améliorer ? Et pourquoi le taux de clic ne fait pas tout ? Vous saurez tout dans moins de 10 minutes.

Définition du taux de clic sur Google

Le CTR (click-though rate) indique l’efficacité d’une campagne marketing sur Google. Elle peut concerner le référencement naturel comme le référencement payant.

En français, il s’agit du taux de clic. C’est une statistique qui permet de connaître le ratio des personnes qui clique sur le site parmi toutes celles qui le voit dans les résultats de recherche.

Calculer son CTR est simple: c’est le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions. Pour rappel, le nombre d’impressions correspond tout simplement aux personnes qui ont vu le site en question dans leurs résultats de recherche. L’objectif du CTR est en fait de savoir si ces personnes ont cliqué ou pas sur notre site. Par exemple, si on sait que nous avons obtenu 100 impressions et 5 clics, le CTR sera de 5 %.

Pourquoi est-ce utile de connaître cette statistique sinon on connaît déjà le nombre d’impressions et le nombre de clics ?

Cela permet de savoir si nous sommes ” dans les normes “. Des études ont deviné le CTR moyen qu’un site doit obtenir selon son positionnement sur Google. Connaître son CTR permet tout simplement de savoir si nous sommes au-dessus de la moyenne ou plus bas. Auquel cas il faudra faire des rectifications sur le site pour améliorer cette statistique. Tout ça va devenir plus clair dans un instant.

Remarque : Le CTR concerne aussi les ouvertures des newsletters ainsi que des campagnes Facebook et Instagram. Mais n’en étant pas expert, je ne vais pas aborder ces sujets. 

Qu’est-ce qu’un bon CTR d’un site ?

Position sur GoogleTaux de clic moyen
127,6 %
215,8 %
311,0 %
48,4 %
56,3 %
64,9 %
73,9 %
83,3 %
92,7 %
102,4 %
CTR en moyen des 10 premiers résultats naturels sur Google en 2022

Ces statistiques proviennent d’une étude réalisée par Backlinko en 2022. Nous y apprenons que 27,6 % des internautes cliquent sur le premier résultat naturel de Google. Le second résultat obtient 15,8 %. Près de 12 points séparent les deux places. La troisième marche du podium compte 11 % de clics. A partir de la 6e position, le CTR chute en dessous de 5 %. 

Il est important de connaître ces statistiques moyennes afin de les comparer avec celles de son site.

Concernant le SEA, les données sont différentes. D’après Wordstream, le taux de clic moyen d’une campagne Google Adwords est de 3,17 %.  Bien plus faible donc que les résultats naturels. Cela s’explique par le fait que 70 à 80 % des internautes ignorent les résultats payants

Voici donc pourquoi il est préférable d’avoir recours à une stratégie SEO : c’est bien plus rentable que la publicité ! Si jamais vous avez besoin d’aide pour améliorer votre visibilité naturellement sur Google, contactez moi 😉

Connaître et interpréter le CTR de son site

Connaître son CTR est possible gratuitement grâce à Google Search Console. 

Connaître son CTR avec Google Search Console

Par défaut, l’affichage se présente ainsi. Seuls les nombres totaux de clics et d’impressions sont indiqués sous forme de courbes. Les chiffres correspondent aux 3 derniers mois, mais il est possible de modifier pour, par exemple, connaître les stats de la veille. 

Connaître le taux de clic de son site avec Google Search Console

Il est possible de cocher ou décocher les 4 stats présentées par le logiciel : 

  • nombre total de clics,
  • nombre total d’impressions,
  • CTR ;
  • position sur Google.

En cochant toutes les cases, la courbe se complète. Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est ce qui est affiché en dessous de la courbe. 

Google Search Console indique le CTR de son site

Ici, une liste de mots-clés apparaît. Ce sont les termes sur lesquels mon site est placé. Au total, il y en a plus de 1 000. Ici, ils sont affichés par clics. C’est-à-dire que nous voyons les mots-clés qui me rapportent le plus de visiteurs. Nous pouvons tout savoir à propos de ces mots-clés. 

Par exemple, le terme “e-commerce pour les nuls pdf” est celui qui me rapporte le plus de visiteurs via Google. Ces 3 derniers mois, il y a eu : 

  • 26 clics,
  • 129 impressions,
  • le CTR est de 20,2 %,
  • mon site se positionne 2e sur ce mot-clé. 

Nous savons qu’en moyenne, le 2e résultat sur Google obtient 15,8 % de clics : je suis donc au-dessus de la moyenne. 

Découvre l’article en question ici 🔥

Cependant, le constat est tout autre pour le 4e mot-clé de cette liste : “augmenter sa visibilité sur YouTube”. Positionné en moyenne à la 3e position durant ces 3 derniers mois, le CTR n’est que de 1,4 %. D’après les statistiques, il devrait être de 11 %. Mais pas de panique : il existe des moyens pour avoir un CTR plus élevé !

Mon conseil : classez l’affichage par CTR, et non par clics comme c’est le cas sur la capture d’écran. Vous saurez, grâce à la position qui est indiquée à côté, si le CTR est trop élevé ou pas assez. S’il est trop élevé, vous n’avez rien à faire ; mais il faudra faire de simples réajustements sur votre site si votre CTR est trop bas. 

Vous pouvez aussi identifier les requêtes avec beaucoup d’impression mais un faible CTR.

Comment améliorer son CTR ?

L’objectif est d’inciter les utilisateurs à cliquer sur votre résultat plutôt que sur celui des autres. Il y a plus un moyen d’y parvenir.

D’abord, regardons ce que les internautes voient sur Google parce qu’ils effectuent une recherche. Plusieurs résultats apparaissent : cette page se nomme la SERP. C’est ici que se trouvent 10 résultats naturels et quelquefois des résultats payants. Naturellement, l’internaute était dirigé vers la première page de la SERP. En bas de la page, il a la possibilité d’aller vers la deuxième, la troisième est plus loin encore.

Un résultat naturel se présente ainsi : 

Astuces pour avoir un bon CTR

Il y a :

  • Le Title ;
  • La meta description ;
  • Le permalien, tout en haut, à côté du nom du site,
  • La date de publication, mais pas toujours.

Les autres éléments qui apparaissent sur cette capture d’écran sont ajoutés par un plugin SEO que j’ai installé.

Il faut se concentrer sur ces deux premiers points pour donner envie à l’internaute de cliquer.

Améliorer son CTR grâce à sa balise Title

La balise title est importante à la fois pour les internautes et pour le robot de Google. En effet, c’est sur elle que cliquent les internautes pour accéder à la page web, tandis que Google s’en sert pour mieux référencer une page. Cette balise HTML doit donc être à la fois optimisée pour le référencement naturel et copywritée pour plaire à l’humain. 

Pour copywriter une balise Title, il est possible de :

  • Intégrer une flèche au tout début du title pour qu’il soit différent des autres résultats ;
  • utiliser la technique du Camel Case en mettant une majuscule au début de chaque mot. 

Grâce à ces deux techniques, votre balise title semblera plus grosse que les autres. Elle prendra plus de place dans l’espace et se remarquera en un coup d’œil. Lorsque l’internaute va survoler la page des résultats de Google des yeux, il verra instinctivement la vôtre en premier. Il y a donc davantage de chance qu’il ait envie de cliquer dessus.

Mais ce n’est pas tout. Il y a une méthode très efficace pour réussir sa balise title. Le fait d’intégrer un chiffre, comme ” 5 solutions pour…” ou ” 9 raisons de…” va rassurer l’internaute. Il sera que vous allez vraiment traiter le sujet et donner des solutions concrètes et pertinentes. Par ailleurs, le fait de donner un chiffre plus élevé que celui des concurrents va naturellement diriger l’internaute vers vous. Il se dira que vous allez apporter davantage d’informations et que c’est vous qui êtes le plus intéressant. Ainsi, même si vous êtes deuxième sur Google vous pourrez avoir un taux de clic plus important que le premier résultat qui, lui, n’a pas intégré de chiffre dans son title

Avoir un bon CTR grâce à la meta description 

La meta description correspond aux deux lignes qui apparaissent juste en dessous du Title. Elle n’a aucun impact direct sur le référencement naturel d’un site. Sa seule utilité concerne l’internaute. Il s’agit d’ailleurs d’une balise HTML qui n’apparaît pas sur le site ; seulement sur Google. 

L’objectif de la meta description est d’inciter l’internaute à cliquer sur notre résultat plutôt que sur un concurrent. Ces deux lignes servent donc à le séduire. Il y a plusieurs astuces pour optimiser ses chances d’obtenir un clic grâce à cette balise.

Tout d’abord, il est important de respecter la taille recommandée. La longueur idéale d’une balise meta description se situe entre 120 et 145 caractères, espaces compris. Si elle dépasse, elle sera coupée. L’internaute ne connaîtra donc pas la fin de la phrase et votre meta description risque d’être moins pertinente. Si elle est trop courte, elle n’apparaîtra que sur une ligne et perdra en visibilité. 

Ensuite, intégrez votre mot-clé principal dans la meta description. La requête recherchée par l’internaute apparaît en gras dans une meta description et lui fait alors gagner en visibilité. L’absence du mot-clé n’est pas pénalisante pour votre référencement, mais risque de réduire votre taux de clic.

Enfin, soyez pertinent dans vos propos. Une meta description est courte : il faut bien choisir ses mots. Montrez à l’internaute qu’il a tout intérêt à cliquer sur votre site. Pour cela, commencez à mettre des éléments de réponse dans votre meta description, comme j’ai fait ici. 

Avoir un bon CTR grâce à la méta description

L’article en question est juste là 🔥

A cause de l’apparition de la date, ma meta description est coupée. Cependant, cela rajoute du suspens, vous ne trouvez pas ?  

➡ Je pourrais faire un article entier dédié à la meta description. Restez attentif et mettez le site dans vos favoris : il arrive bientôt !

Améliorer son CTR grâce à des requêtes de longue traîne

Un mot-clé de longue traîne est très précis, contrairement à une requête large.

Par exemple, “rédacteur web” est un mot-clé large, très généraliste, tandis que “rédacteur web Clermont-Ferrand” est de longue traîne. Elle “traîne une queue”, est plus longue et plus précise. De ce fait, elle est souvent moins recherchée, mais permet d’attirer un trafic vraiment qualifié. En effet, que savons-nous vraiment de quelqu’un qui recherche seulement “rédacteur web” ? Veut-il savoir comment se former ou bien en engager un ? Grâce à la longue traîne, nous connaissons l’intention de recherche. 

En quoi cela nous aide pour avoir un bon CTR ? 

En ciblant votre référencement sur des longues traînes, vous serez plus facilement en première position sur Google. Il y a généralement moins de concurrence. Les premières places sont donc atteignables sans trop de difficulté. Avec une bonne Title et une bonne meta description, vous avez presque déjà l’internaute dans la poche ! 

Au contraire, en essayant d’être référencé sur une requête trop générale, la concurrence sera telle que vous serez peut-être moins bien classé dans Google. Ainsi, vous avez moins de chance de parvenir à faire cliquer l’internaute. 

Le taux de clic d’une campagne Google Ads

Lorsque l’on met en place une campagne Google Ads, suivre son CTR est capital pour savoir si l’annonce est performante. Le suivi du taux de clic est presque plus important dans ce cas qu’en SEO. 

En SEA, le CTR se calcule de la même façon qu’en SEO. Cette donnée permet de savoir si suffisamment d’internautes cliquent sur l’annonce. Le CTR moyen d’une annonce sur Google est de 3,17 %.

Il existe plusieurs moyens d’avoir un bon CTR sur sa campagne Google Ads : 

  • Respecter la taille du titre (entre 45 et 60 caractères) et de la description (entre 120 et 145 caractères) pour que l’annonce soit imposante visuellement ;
  • Faire une recherche de mots-clés pour connaître les termes qui sont souvent tapés par les internautes. Si la requête recherchée par l’internaute est placée dans l’annonce, elle apparaitra en gras et peut ainsi attirer l’attention de l’internaute. 
  • Intégrer un appel à l’action : “découvrez notre offre”, “profitez de nos promotions exceptionnelles”…
  • Ajuster les enchères pour faire en sorte d’être la première annonce à apparaître.

Créer des pubs sur le web n’est pas simple. Je vous conseille de faire appel à un consultant Adwords, il saura vous aiguiller. 

Avoir un bon taux de clic ne fait pas tout

Il existe deux autres indicateurs clés qui s’associent au CTR, qui, seul, ne signifie pas grand-chose. 

Remettons les choses en place : avoir un bon CTR signifie que de nombreux internautes cliquent sur votre site plutôt que sur celui des concurrents. C’est super car vous avez réussi la première étape : attirer le lecteur. Mais cela ne suffit pas : il faut également réussir à le conserver sur votre site et à le faire passer à l’action. Il ne doit pas rester simple lecteur, mais devenir prospect, voire plus si affinité. 

Alors, les deux autres indicateurs sont le taux de rebond et le taux de conversion. 

Le taux de rebond correspond au pourcentage d’internautes qui ont visité votre site sans avoir visité une seconde page. L’idée serait, au contraire, de parvenir à le faire naviguer vers plusieurs pages de votre site pour qu’il découvre vos services et votre expertise. Plus le taux de rebond de votre site est élevé, plus c’est négatif. L’objectif est d’obtenir un taux de rebond le plus faible possible. 

On dit qu’un bon taux de rebond se situe en dessous de 70 %. 

Connaître son taux de rebond est important. S’il est élevé, cela signifie que les internautes n’ont pas forcément apprécié votre site, que votre contenu n’était pas pertinent. Générer des clics, c’est bien ; faire en sorte que les internautes ne regrettent pas d’avoir cliqué, c’est mieux. 

Le taux de conversion est également important. Votre objectif, en essayant d’avoir du trafic naturel sur votre site, est d’avoir davantage de prospects. Vous souhaitez peut-être que les visiteurs demandent un devis, s’inscrivent à votre newsletter ou encore qu’ils téléchargent un contenu gratuit. Vous saurez si c’est le cas grâce au taux de conversion. Là encore, si le taux est bas, augmentez la pertinence de votre contenu. Être en première position sur les moteurs de recherche ne sert à rien si vous ne parvenez pas à convertir un client potentiel. 

Vous avez besoin d’aide pour identifier les pages de votre site à optimiser ? Des difficultés à les améliorer ? Consultant SEO depuis 2020, je peux analyser votre site, identifier ses faiblesses, puis les corriger. Je suis aussi rédacteur web : je peux rédiger du contenu pour votre site. Avec moi, vous ne passez que par un seul prestataire : c’est un gain de temps et d’argent ! Alors n’hésitez pas : si vous avez le moindre besoin, un doute ou une question, contactez-moi ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *