Clermont-Ferrand, Auvergne, France
06 01 19 83 63

38 Conseils SEO pour séduire Google

Rédacteur web SEO à Clermont-Ferrand, je booste votre trafic grâce à du contenu optimisé.

38 Conseils SEO pour séduire Google

Astuces SEO pour séduire Google

La mise en place d’une stratégie SEO solide permet à un site d’avoir de nombreuses visites qualifiées. C’est une très bonne manière pour une entreprise de développer son chiffre d’affaires sur le long terme. C’est pour cela qu’elles sont de plus en plus nombreuses à faire appel à un professionnel du SEO. Le référencement naturel est un métier. Faire des erreurs sur sa stratégie pourrait avoir des erreurs désastreuses sur le site. Si tu es débutant dans le milieu, ou que tu es blogueur et que tu n’as pas les moyens de faire appel à un pro, ces 38 conseils SEO te seront utiles !

Mes conseils SEO concernant le contenu d’une page web

Le référencement naturel est composé de 3 piliers : le contenu, la technique et la popularité. En tant que rédacteur web, je m’intéresse particulièrement au contenu. C’est le premier que j’ai appris pendant mes formations, et le premier que je vais vous expliquer ici.

1- Faire une étude de mots-clés

C’est peut-être l’un des éléments les plus importants en référencement naturel. L’étude de mots clés consiste à savoir sur quel terme il faut se positionner pour avoir une visibilité sur Google. Il faut savoir ce que l’internaute recherche, ce qu’il tape dans la barre de recherche.

Exemple concret. L’une de mes clientes voulait créer son site e-commerce et vendre des gants exfoliants. J’ai donc fait une étude de mots clés pour connaître le mot clé principal sur lequel nous devrions essayer de nous positionner. Plusieurs termes étaient possibles :

  • Gant exfoliant ;
  • Gant exfoliant en soie ;
  • Gant de crin ;

J’ai utilisé un logiciel qui indique le volume de recherche de chacun de ces mots clés. C’est-à-dire le nombre de fois où ces termes sont recherchés chaque mois. Il est inutile de se positionner sur un mot clé qui n’est jamais recherché : il n’y aura aucune visite sur le site. D’un autre côté, si votre site est récent, ne cherchez pas à vous référencer sur un mot clé qui a énormément de recherches. La concurrence serait trop élevée et vous ne parviendrez pas à être correctement référencé.

Ainsi, il est souvent intéressant de se positionner sur des mots clés de longue traîne.

2- Utiliser des mots clés de longue traîne

C’est un mot clé à longueur. Il est plus complet, plus détaillé que le mot clé classique. Par exemple, “gant exfoliant en soi” est la longue traîne de “gants exfoliant”, car il y a une précision supplémentaire.

Ces mots clés de longue traîne sont importants, surtout pour les petits sites qui sont peu puissants et qui ont encore peu de visite. Ce type de mots clés est peu recherché, mais également peu concurrentiel. Vous aurez davantage de facilité à vous placer correctement sur eux. 

De plus, ils permettent d’acquérir un trafic très qualifié. Une personne qui recherche un gant exfoliant ne veut pas forcément un gant exfoliant en soi. En ajoutant cette précision, les visiteurs de votre site seront prévenus. Vous n’en aurez peut-être pas beaucoup, mais ils seront tous très intéressés par vos produits.

Il vaut mieux être placé sur des dizaines voir des centaines de mots clés de longue traîne, plutôt que sur seulement quelques mots clés très généraux. Même si, individuellement, ces mots clés de longue traîne vous apporteront peu de visiteurs, ensemble, ils vous créeront une grosse visibilité et amélioreront votre trafic.

3- Recherche informationnelle ou transactionnelle 

Il existe deux types de mots clés : les mots clés informationnels et les mots clés transactionnels. Les premiers ont pour objectif d’informer l’internaute, les seconds ont un objectif de vente.

“Quel vélo d’appartement acheter ” est un mot clé informationnel. 

“Vélo d’appartement pas cher ” est un mot clé transactionnel.

Il est important de définir ce paramètre car cela a un impact sur la façon de rédiger votre texte. Si vous partez sur un mot clé transactionnel, vous devrez utiliser des mots tels que : 

  • vendre, 
  • acheter, 
  • prix, 
  • tarif, 
  • devis, 
  • payer… 

C’est important pour faire comprendre à Google que votre objectif est de vendre. Ces termes ne doivent pas apparaître si votre mot clé est informationnel.

Prenez ça en compte lors de votre étude de mots clés. Ne partez pas sur un mot-clé transactionnel si votre objectif est de donner des informations. Google fait le tri entre ces deux types de mots clés. Vous verrez par exemple que, et vous tapez “vélo d’appartement pas cher” tous les résultats qui apparaîtront seront des sites de vente, et non de simples articles de blog. Si vous rédigez un article sur ce mot clé, Google ne vous mettra pas en avant puisque ce n’est pas ce que recherchent les internautes, qui veulent seulement acheter.

4- Créer un blog

En parlant de blog, il est important d’en créer un pour votre site. Même si vous avez un e-commerce. Je vois trop souvent de boutiques en ligne qui n’ont pas de blog : c’est une erreur.

Le blog est la principale porte d’entrée de votre site. Sans blog, vous dites adieu à de nombreuses visites. Chaque article de blog se positionne sur plusieurs mots clés, parfois des dizaines ou même des centaines. Chaque mot clé vous apportera des visiteurs.

Les mots-clés d'un article de blog
Nous voyons ici que mon article sur le e-commerce se positionne sur 29 mots-clés différents.

Le blog d’un e-commerce peut-être un élément de vente puissant. Il va tout d’abord donner des informations aux internautes, puis les rediriger vers votre boutique et vos produits pour les inciter à acheter. Vous leur avez donné l’information qu’ils recherchent : ils auront alors confiance en vous et seront enclins à effectuer un achat.

Les seuls sites qui n’ont pas besoin de blog sont les entreprises locales qui ne cherchent pas à avoir de la visibilité partout dans le monde. Si vous avez une salle de sport à Lyon, le blog ne sera pas très utile car les habitants de Strasbourg ou d’autres villes n’ont pas besoin de connaître votre existence. En revanche, si vous avez une chaîne de sport présente dans plusieurs villes de France vous pouvez, et vous devez, avoir un blog.

5- Utiliser un vocabulaire riche et varié

C’est ce qu’on appelle le champ sémantique. Google va essayer de deviner le mot clé que vous avez choisi en décortiquant votre texte et en analysant votre vocabulaire. Si vous faites un texte sur le Sahara, mais que vous ne placez pas les mots “désert”, “Afrique”, “sable”, “chaleur”… Google jugera que votre texte n’est pas complet, pas pertinent. Il préférerait alors mettre en avant des textes qui eux, le sont. Il est donc important de faire une analyse de mots clés pour trouver tous les termes liés à votre sujet que vous devez essayer de placer dans votre texte.

6- La longueur de l’article

Conseils SEO sur la longueur du contenu

Nous en venons à une question qui est souvent posée : quelle longueur doit faire un article de blog ?

Il n’existe pas de réponse exacte à cette question. Il n’y a pas de nombre précis. Mais essayez de faire l’article le plus long possible et de rédiger plus de mots que vos concurrents. 

Comme je viens de le dire, Google aime que le vocabulaire soit riche et complet, qu’il ne manque pas de mots importants liés au sujet. Si vous le faites, votre texte sera naturellement long, car il sera complet et détaillé. Par ailleurs Google a tendance à favoriser les textes longs car il considère qu’ils sont plus approfondis et donc de meilleure qualité que les textes plus courts. 

Mais ce n’est pas une vérité fatale et certains articles assez courts peuvent tout de même se référencer correctement, s’ils ont intégré suffisamment de vocabulaire et s’ils ont respecté de nombreux autres critères du référencement naturel.

Une chose à savoir cependant : ne faites pas d’articles qui ont moins de 300 mots. Dans ce cas, Google jugera que votre texte est trop court et donc pas suffisamment travaillé pour convaincre les internautes. Seule exception pour les fiches produits qui elles peuvent avoir un contenu plus court.

7- Structurer le texte

Votre article doit être structuré. Avant de commencer la rédaction, vous devez rechercher les informations, les écrire sur papier, et créer votre plan. Il doit y avoir un fil conducteur dans votre article, pour que l’on ne passe pas du coq à l’âne et pour conserver l’attention du lecteur.

Prenez soin de faire une introduction, au moins deux paragraphes, puis une conclusion.

8- Aérer le texte pour faciliter la lecture

Pensez également à aérer le texte pour faciliter la lecture. Personne n’aime lire un gros bloc de paragraphe. Il est beaucoup plus agréable de lire des petits blocs de deux trois lignes chacun des espacés les uns des autres.

C’est l’un des principes de rédaction web. Gardez en tête que de nombreuses personnes naviguent sur Internet avec l’aide de leur smartphone et visitent votre site sur leur mobile. Il est beaucoup plus difficile de lire sur un petit écran que sur ordinateur. De plus, l’internaute peut être diverti par plusieurs éléments tels que les notifications ou l’environnement extérieur. Aérer le texte et faire des phrases courtes permet d’apporter une dynamique et de conserver l’attention du lecteur.

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à ajouter des images, des vidéos, des listes à puces ou numérotées, des tableaux…

Pourquoi faut-il conserver le lecteur sur le site le plus longtemps possible ? Car il existe une donnée importante que prend en compte Google : le taux de rebond. Il s’agit du pourcentage d’internautes qui ont quitté votre site en ayant visité qu’une seule page, sans prendre le temps d’en lire d’autres. Si ce taux est élevé, c’est mauvais signe pour votre référencement naturel car les internautes n’ont visiblement pas été convaincus par le contenu de la page. Ils n’ont pas eu envie d’aller voir d’autres pages de votre site. Ce qui envoie un message négatif à Google, qui comprend alors que votre site n’est pas très pertinent, et qui lui donnera un petit malus, freinant légèrement son référencement.

9- Écrire pour l’internaute

Cela fait écho au point précédent. Vous devez identifier votre cible, la personne à qui vous souhaitez adresser un message. Cela vous permettra d’adapter votre vocabulaire et le ton que vous utilisez. On ne s’adresse pas à un jeune de la même façon qu’à un retraité, ou un débutant dans le sujet que l’on aborde comme à quelqu’un d’expérimenté. Vous devez écrire pour l’internaute, et pour le potentiel client qui visite votre site.

C’est important pour le référencement naturel de votre site, car si l’internaute ne se retrouve pas dans vos textes, il sortira de votre site. Ou bien, il ne restera pas longtemps sur votre page. Nous avons mentionné le taux de rebond précédemment. Il existe une autre donnée que Google analyse attentivement : le temps moyen passé sur une page. Si cette durée est courte, ça envoie le message à Google que votre texte n’est pas agréable à lire, pas pertinent, et donc que votre site ne mérite pas d’être bien référencé.

Vous pouvez connaître  le taux de rebond de votre site ainsi que le temps moyen passé dessus sur le logiciel gratuit Google Analytics.

10- Étudier la concurrence

Avant de rédiger un article de blog, allez voir ce qu’on fait les concurrents. C’est important de prendre connaissance de leur travail afin de faire quelque chose d’encore mieux, qui aura le potentiel d’être mieux référencé. Cela rejoint quelque peu tous les points précédents. Vous allez chercher tout le vocabulaire qui nous utilisé, regarder la longueur du texte pour en faire un plus long, et même pouvoir identifier un mot clé principal sur lequel essayer de vous placer.

Attention cependant à ne pas les copier totalement !

11- Attention au contenu dupliqué 

Si vous copiez le texte dans notre site et que vous le collez sur le vôtre, c’est du contenu dupliqué. Vous avez volé ce texte à un autre site. C’est totalement interdit, et c’est pénalisé par Google s’il le remarque.

Il peut mettre plusieurs mois à son apercevoir, mais une fois qu’il l’a vu, les conséquences sont fatales. Être pénalisé, cela signifie que votre site perd d’un coup toute sa visibilité sur Google. Si vous étiez premier, vous ne l’êtes plus. Et vous ne passez pas 2e ou 3e, non ! Vous passez 100e, voire encore plus loin. Ce qui vous rend finalement totalement invisible sur Google. Et ce qui peut mettre en péril votre entreprise. Le contenu dupliqué est donc quelque chose à éviter absolument.

Seules les citations peuvent être copiées-collées. Google n’est quand même pas sadique à ce point 😉 

12- Position 0 et PAA

Ce sont deux éléments qui vont améliorer encore un peu plus votre visibilité sur Google, et votre trafic organique.

La position 0 existe maintenant depuis quelques années. C’est le premier aliment qui apparaît sur Google lorsque l’on fait une recherche. Ce sont quelques mots qui répondent de manière claire et concise à une question. Cela peut également être un tableau, des listes à puces… 

Exemple d'une position zéro : c'est une liste à puces.
Exemple d’une position 0 : c’est une liste à puces.

Essayez d’y être présent pour gagner encore un peu plus la confiance des internautes et avoir plus de visibilité. Vous pouvez y parvenir en posant une question dans votre article, et en y répondant juste après en une ou deux phrases.

Les PAA sont comme des positions zéro, mais qui ne sont pas à la même position. 😅 Vous en avez sans doute déjà vu sur Google lorsque vous faites une recherche. Il y a d’abord la position 0, puis quatre questions sont posées sur lesquelles on peut cliquer pour avoir la réponse. Les PAA, ce sont ça. 

Exemple de PAA

Y être présent permet d’accroître sa visibilité, et surtout de rendre les concurrents moins visibles, puisque vous leur voulez la vedette. La position 0 et les PAA prennent tout l’écran, ce qui réduit la visibilité des sites suivants. En y étant présent, vous avez tout à y gagner. La technique pour être présent dans ces People Also Ask est la même que pour être dans les positions 0.

13- Attention au cannibalisme

Il faut faire attention de ne pas se manger les uns les autres, même quand on a très faim. Être cannibale, c’est mal. 😠

C’est mal aussi sur Google. Parce que le cannibalisme en référencement naturel, ça existe. On parle de cannibalisme lorsque deux pages d’un même site essaient de se référencer sur le même mot clé. 

J’ai vu par exemple un site dont l’un des articles était ” Comment avoir confiance en soi “. Jusque-là, pas de problème. Sauf que quelques mois plus tard, cette blogueuse avait de nouvelles idées sur le sujet. Elle a donc sorti un nouvel article intitulé “Comment avoir confiance en soi : deuxième partie”. C’est une erreur. Les deux articles vont se concurrencer eux-mêmes. 

Google doit faire un classement de toutes les pages qui tentent de se référencer sur ce terme. Or, si deux pages d’un même site se concurrencent elles-mêmes, Google ne sera pas laquelle mettre en avant. Sauf si l’une est vraiment de meilleure qualité que l’autre. Mais si elles sont similaires, il aura du mal à faire son classement. Alors il va pas se prendre la tête et va plus ou moins laisser ses deux pages de côté pour se concentrer sur les autres pages qui sont du coup plus intéressantes. Le cannibalisme peut donc vous jouer des tours et vous faire perdre de la visibilité sur Google.

Dans le cas de mon exemple, il aurait été plus intelligent de compléter le premier article. Oui, c’est possible, de modifier une page web déjà en ligne. Elle aurait pu aussi choisir un autre mot clé, qui est proche du terme original, mais différent. Comme “gagner confiance en soi”.

Faites attention à ce détail lorsque vous faites votre étude de mots clés et que vous réfléchissez aux prochains articles de blog de votre site.

Les conseils SEO concernant la technique d’une page web

Conseils SEO sur la technique d'un site

14- Réussir sa balise Tilte

Le title d’une page web, c’est son titre. C’est celui qui apparaît dans les résultats de recherche de Google, et celui sur lequel l’internaute clique pour accéder à la page. Il doit donner envie de cliquer, mais doit également être optimisé pour aider la page à être le plus haut possible dans le classement de Google.

Pour cela, il y a quelques critères à connaître et à respecter : 

  • Ne pas dépasser 55 caractères ;
  • Classer le mot-clé principal à l’avant ;
  • Utiliser le moins de mots possible.

Un title trop long aura des difficultés à être lue par le robot de Google. Si le mot-clé principal est à l’avant, Google lui apportera une importance plus forte, ce qui aide au bon référencement de la page.

Souvent, les titles sont formulés sous forme de question, ou avec des chiffres, comme c’est le cas pour mon article.

15- Réussir la meta description

Elle n’a en fait aucune incidence sur le référencement d’un site. A première vue. 

La méta description correspond aux deux petites lignes qui se trouvent juste en dessous du title. Elle donne des informations sur le contenu de la page, et a pour objectif d’inciter l’internaute à cliquer. Google ne prend pas en compte le contenu de la méta description pour référencer une page web. Elle a tout de même son importance car sans elle, la probabilité d’avoir des visites s’affaiblit. 

Essayez d’y incorporer les éléments de réponse à la question posée dans votre title, pour montrer à l’internaute que votre article pourra l’aider. Il est aussi recommandé d’y mettre le mot clé. Enfin, essayez de ne pas dépasser 350 caractères, sinon la méta description ne s’affichera pas en entier.

16- Optimiser les urls 

L’URL, ou le permalien, est l’adresse de votre page web. Elle doit être optimisée pour faciliter la lecture des robots de Google.

Une URL optimisée comporte un maximum de 4 mots, dont le mot clé principal de la page, et n’a ni majuscule, ni caractère spécial.

Attention, une fois que la page Web a été mise en ligne, l’URL ne doit pas être modifiée.

17- Le balisage HTML

Le balisage HTML à son importance en référencement naturel car cela structure une page. Cela aide les robots à l’analyser, mais guide également les yeux des internautes. Cela leur facilite la lecture.

Quand on parle de balise HTML, nous parlons :

  • du H1 ;
  • des H2, H3… jusqu’au H6 ;
  • De la balise Alt.

La Tilte et la meta description font aussi partie de la famille.

Le H1 est le titre de la page. Contrairement au title, celui-ci ne s’affiche pas sur les résultats de recherche de Google, mais seulement en haut de votre page web. Le H1 peut-être similaire ou différent de votre title.

18- Avoir un site rapide à charger

40% des internautes quittent un site qui met 3 secondes ou plus à charger (Source).

Avoir un site assez rapide à charger est important pour votre référencement naturel, ainsi que pour l’expérience utilisateur. Effectivement, si un site est long à charger, l’internaute perdra patience et ira chez un concurrent. La même réaction se produira c’est Google. Il n’appréciera pas que votre site prenne du temps à se charger. Il ne pourra pas le conseiller à ses utilisateurs, et ne le mettra pas en avant. Ce qui est synonyme d’un mauvais référencement.

Pour avoir un site rapide à charger, pensez à vider le cache de temps en temps grâce à un plugin. Vous pouvez en trouver gratuitement sur WordPress. Mais ce sont les images qui ont la plus grosse incidence sur le temps de chargement d’une page. Veuillez à les compresser pour qu’elles fassent moins de 100 Ko. Plus l’image est légère, plus la page sera rapide à charger. Vous pouvez aussi les convertir au format WebP : elles seront encore plus légères.

Vitesse de chargement de mon site

19- Optimiser les images

Restons dans le domaine des images : il est important de les optimiser. L’objectif est double : les faire apparaître dans Google Images, et aider les robots de Google à comprendre ce qu’elles représentent afin de faciliter le référencement de la page.

Pour cela, le plus important est de remplir la balise alt. Il est recommandé de décrire ce qui est présent sur l’image. Outre le référencement, cette balise aide les personnes malvoyantes à comprendre ce qu’il y a sur l’image.

Le nom du fichier de l’image a également son importance. Ne laissez pas un nom par défaut, rempli de chiffres. Les robots de Google seront embrouillés et cela ralentira leur compréhension de la page. Le nom du fichier de l’image doit ressembler à une URL : chaque mot espacé par un tiret, pas de majuscule ni de caractère spéciaux.

20- Rediriger les liens morts

Conseils SEO : rediriger les liens morts

L’une des pages de votre site les plus actives ? Il n’est plus utile que les internautes et que Google la voient ? Vous devez alors la rediriger, car c’est un lien mort.

Ce lien là n’a aucune utilité, elle n’a pas besoin d’apparaître dans Google. Évitez donc à ces robots de perdre du temps et de l’énergie à l’analyser pour la classer dans les résultats de recherche.

Il est conseillé de la rediriger vers une page qui est encore active. C’est très simple si vous êtes sur WordPress. Un simple plugin gratuit peut vous permettre de le faire en seulement quelques secondes.

Vous pouvez prendre connaissance des différents liens de votre site qu’il faut retirer en utilisant le logiciel gratuit Google Search Console.

21- Avoir un site en HTTPS

Avoir un site en HTTPS signifie que le site est sécurisé. Qu’il est notamment possible d’y faire des achats en ligne sans danger, et que l’internaute n’attrapera pas de virus en le visitant. C’est un critère que Google prend en compte pour classer les sites dans ses résultats. Si votre site est seulement HTTP, le convertir en HTTPS devrait être l’une de vos priorités, surtout si vous avez un e-commerce.

22- Avoir un site responsive

Avoir un site responsive signifie que le site s’affiche correctement sur les différents mobiles. C’est aujourd’hui une donnée très importante car la moitié des internautes naviguent sur le web avec leur smartphone.

23- Intégrer des liens internes

Les liens internes ont une importance plus forte que ce que l’on pourrait penser. Il s’agit du lien d’une page de votre site que vous incorporez dans une autre page de votre site. L’objectif est de conserver l’internaute sur son site le plus longtemps possible. Vous le redirigez vers une autre page pour lui apporter des informations complémentaires.

Google apprécie le maillage interne car cela renforce la crédibilité qu’il a envers la page que vous maillez. Il aura davantage confiance envers elle. En clair, si l’un de vos articles de blog apparaît en deuxième page de Google sur un mot clé, essayer de mettre son lien dans un maximum de pages de votre site. Si possible en haut de la page. Vous verrez quelques temps plus tard que la page sera mieux référencée. Grosso-modo, le lien interne a le même pouvoir SEO que le backlink.

24- Ajouter des vidéos

C’est un conseil SEO que je donne souvent à mes clients. Intégrer des images, c’est bien, mais intégrer des vidéos, c’est mieux. Les vidéos renforcent la confiance que l’internaute a envers vous. Il se rend compte que vous n’êtes pas qu’un robot, mais un véritable être humain comme lui (normalement 😅). En attendant le son de votre voix, votre intonation, en voyant vos gestes, il peut se laisser séduire. D’ailleurs, la communication corporelle est tout aussi importante, voire davantage, que la communication verbale. Cela n’est possible qu’en face à face ou par vidéo.

25- Faire un suivi SEO

Faire un suivi permet de connaître la progression du site et de son référencement naturel. Il existe un outil parfait pour cela deux. Ranks. C’est un outil SEO payant qui suit quotidiennement la place du site sur des mots clés. Tous les jours, le logiciel indique si le site a gagné des places ou en a perdu. Il y a aussi une courbe qui représente l’évolution du classement du site, jour après jour. Cela permet de savoir, à moyen terme, si le référencement naturel du site est efficace. C’est important de savoir afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer les choses.

Suivre les performances de son site avec Ranks

26- Faire un bilan SEO 

Le bilan SEO est encore plus complet que le suivi. Il faut également faire le suivi, mais ne pas s’en contenter : d’autres éléments interviennent.

Le bilan est réalisable grâce à deux outils gratuits : Google Analytics et Google Search Console. Je les ai déjà évoqués plus haut et je reviendrai en détail un peu plus tard. Mais ils sont l’occasion de connaître les statistiques précises du site. Regardez-les mensuellement pour connaître l’évolution et ajuster des choses si nécessaire.

27- Faire une veille SEO

Faire une veille permet de connaître les dernières tendances en référencement naturel. Google se met à jour très régulièrement et il est important de connaître ses nouveautés. Faire une veille consiste à regarder au moins une fois par semaine les sites officiels de Google, qui sont en anglais, pour prendre connaissance des nouvelles annonces.

C’est de cette façon que votre site sera toujours moderne, et respectera les critères des algorithmes de Google. Sans cela, il pourrait y avoir de nouvelles règles importantes que vous ne connaissez pas et qui pourraient nuire au référencement de votre site Internet.

Mes Conseils SEO concernant la popularité du site

28- Les backlinks

Un site internet doit avoir des backlinks. Ça peut faire la différence avec les concurrents.

Un backlink, c’est le lien d’un site présent dans un autre site. C’est comme si le site B disait à ses lecteurs et à Google d’aller visiter le site A car il propose du contenu pertinent. C’est une sorte de recommandation. Ils sont importants pour le référencement naturel car Google apprécie beaucoup ses recommandations. Si l’on parle de vous positivement, ça veut dire que votre site est qualitatif et peut répondre aux besoins des internautes. Google va donc vous mettre en avant.

Il est donc important d’avoir de nombreux backlinks. Mais attention : ils doivent être puissants. Cela signifie qu’ils doivent se trouver dans un site populaire, que Google connaît et apprécie. Également être dans un site qui aborde la même thématique que le vôtre. Si possible, le lien doit se trouver dans le premier paragraphe d’un texte. Veillez enfin à ce qu’un maximum de sites différents vous créent un backlink : on parle de Domaines Référents..

Les backlinks peuvent être créés grâce à des articles invités, mais cela prend du temps et nécessite des connaissances en rédaction web. Vous pouvez alors acheter des backlinks… par exemple, auprès de moi 😉 Je m’occuperai de tout à votre place.

J’explique en détail comment avoir des backlinks dans ce guide.

29- Les ancres de lien

Conseils SEO sur les ancres de liens

Les ancres de liens font référence aux backlinks. C’est le bout de texte sur lequel le lien est collé, et sur lequel on peut cliquer pour accéder à la page Linky. C’est généralement un mot ou une expression. Cet ancre de lien doit être judicieusement choisi car il a une importance en référencement naturel.

J’en parle en détail dans cet article. Mais retenez que l’ancre doit principalement être le nom de votre site, votre marque, voire votre nom.

30- Do Follow / No Follow

Il s’agit d’un attribut que l’on peut donner à un lien externe.

Petit point vocabulaire tout d’abord:

  • Un backlink, c’est quand le lien de mon site se trouve dans un autre site;
  • Un lien externe, c’est quand je crée un backlink à quelqu’un. En clair c’est quand il y a le lien d’un autre site dans le mien.
  • Un lien interne, c’est le lien d’une page de mon site dans une autre page de mon site.

Le no follow, c’est quand on met le lien d’un autre site dans son site, mais qu’on ne veut pas que Google le considère comme un backlink. Exemple : si l’un de mes concurrents nous démontre une statistique, je n’ai pas d’autres choix que de le citer comme source. Mais pour éviter de lui donner un coup de pouce SEO, je vais mettre son lien en no follow. En gros, les internautes pourront le voir de façon normale, mais Google ne le verra pas.

C’est un paramétrage poussé qui n’est pas forcément nécessaire, surtout lorsque l’on démarre et que l’on vient de créer un site. Mais c’est un détail qui peut faire la différence avec la différence et qu’il faut connaître.

Par ailleurs, lorsque vous essayez de vous procurer des backlinks grâce à des articles invités, assurez-vous que le site qui vous accueille n’ai pas mis votre lien en nofollow. Sinon, ça ne s’agira à rien d’un point de vue SEO. Il existe plusieurs plugins gratuits que vous pouvez installer sur votre navigateur et qui vont identifier les liens en no follow. 

31- Attention à l’échange de liens

Un débutant en SEO ou un néo blogueur peut faire une grave erreur lorsqu’il souhaite avoir des backlinks : procéder à l’échange de liens. C’est une procédure pourtant courante, mais qu’il faut éviter à tout prix.

L’échange de liens, c’est lorsque deux sites se créent des backlinks mutuellement. Le site A en fait un pour le site B, le site B en fait un pour le site A. Google comprendra dans ce cas qu’il s’agit d’un partenariat entre les deux propriétaires de site, et que ces backlinks n’ont pas une vraie valeur. Google ne les prendra donc pas en compte pour votre référencement naturel.

En clair, si le lien de votre site se trouve dans un autre site, le lien de celui-ci ne doit pas se trouver dans le vôtre.

Si c’est le cas, Google ne va pas le pénaliser au point de vous donner un malus. Mais il va simplement l’ignorer. C’est une action qui n’aura servi à rien.

Mes conseils SEO sur les principaux outils à utiliser

Les principaux outils SEO

32- Ranxplorer

Il s’agit d’un logiciel payant. Mais il est très complet et un peu donner des informations importantes.

Ranxplorer permet notamment de connaître le trafic estimé de n’importe quel site, pas seulement du sien comme c’est le cas pour Analytics ou Search Console. C’est donc idéal pour faire une analyse concurrentielle par exemple. Il indique également sur quels mots clés se trouve un site, ainsi que leur volume de recherche. Donnée précieuse lorsque l’on effectue une étude de mots clés. C’est un outil que j’utilise quasiment quotidiennement et que je recommande.

33- Keyword Surfer

C’est un plugin gratuit qui peut être installé sur Chrome ou Firefox. Il indique plusieurs éléments, tel que le volume de recherche d’un terme, des mots clés similaires, le nombre de mots dans une page, le trafic d’un site… 

Je l’utilise notamment pour connaître le nombre de mots qu’ont rédigés mes concurrents, afin de créer un texte plus long.

34- Keywords Everywhere

Ce plugin est similaire au précédent. La différence, c’est qu’il donne davantage de suggestions de mots clés, mais qui ne renseigne pas sur le nombre de mots présents dans la page. Il n’indique pas non plus le volume de recherche mensuelle d’un terme. Ce plugin peut cependant nous renseigner sur les notes de popularité d’un site. Ces notes sont liées au nombre et aux qualités des backlinks, comme vu précédemment. C’est une donnée importante, car un site qui a une note élevée pourra difficilement être concurrencé.

35- PageSpeedInsight

Ce logiciel est gratuit et disponible directement sur Google. Il n’a pas besoin d’être téléchargé. C’est un outil SEO qui donne une note sur le temps de chargement d’un site. Les principaux éléments à corriger pour que cette note soit meilleure sont indiqués. C’est important de connaître ne serait-ce que la note pour savoir si le temps de chargement de notre site est correct ou non. Quand ce n’est pas le cas, c’est généralement la faute à la taille des images.

36- Ranks

Ce logiciel SEO est payant. Il permet de faire un suivi des mots clés de manière quotidienne. Son intérêt a été expliqué dans le point numéro 25.

Je ne l’ai pas utilisé quand j’étais rédacteur web débutant parce que je n’en avais pas vraiment besoin. Je pouvais m’en passer, ce n’était pas le plus important à faire. Mais depuis que je l’ai, je le regarde tous les jours, alors que ce n’est même pas la peine. Une fois par mois peut normalement suffir. Je le trouve génial, il permet de mettre le doigt sur quelques éléments à corriger ou à surveiller de près, et l’on découvre parfois de belles surprises !

37- Majestic SEO

Ce logiciel permet d’analyser les backlinks que possèdent les sites. Tous les détails sont donnés. Certains ne sont visibles qu’avec la version payante, mais la version gratuite révèle tout de même de nombreux éléments. C’est un outil indispensable pour faire un audit SEO ou même un état des lieux.

Il existe également un plugin gratuit qui peut être utilisé de manière illimitée, tandis que le logiciel en lui-même est limité à une poignée d’utilisation quotidienne de manière gratuite. Le plugin est intéressant car il révèle rapidement les informations les plus importantes.

38- Mes conseils SEO, en bref

Le SEO, c’est mon métier. Je ne connais pas tout, parce que Google a ses mystères, mais je ne suis plus un débutant dans le domaine. Si vous avez des questions, des besoins, des problèmes, vous pouvez m’en parler. Je suis à votre écoute pour vous aider. J’aime parler de référencement naturel, que ce soit avec des collègues, des clients ou des personnes qui sont débutants en SEO.

Besoin d’aide pour le référencement de votre site ? Je peux vous proposer mon état des lieux qui vous donnera de précieux indices pour améliorer la visibilité de votre site sur Google. Je peux également aller plus loin en faisant un audit SEO complet. Enfin, que ce soit de la rédaction, de l’analyse concurrentielle, de l’étude de mots clés, du suivi de mots clés, ou simplement de regarder vos statistiques, je suis à votre disposition. Vous n’avez qu’à me contacter et je trouverai un créneau pour vous aider.

Si vous souhaitez apprendre le SEO, vous pouvez également me contacter. Je propose des coachings en référencement naturel. Je serai heureux de vous transmettre mes connaissances, de manière encore plus précise que dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *