Clermont-Ferrand, Auvergne, France
06 01 19 83 63

12 techniques et conseils pour trouver des mots-clés

Rédacteur web SEO à Clermont-Ferrand, je booste votre trafic grâce à du contenu optimisé.

12 techniques et conseils pour trouver des mots-clés

Comment et pourquoi trouver des mots-clés en SEO ?

La recherche de mots-clés est l’une des étapes incontournables d’une bonne stratégie SEO. Le choix de la requête clée a un fort impact sur le potentiel trafic de la page web. N’oublions pas les mots-clés secondaires, le champ sémantique, qui renforcent la crédibilité d’une page auprès de Google. Bref, les mots-clés forment une famille très large dans le milieu du SEO : ils constituent d’ailleurs un pilier du référencement naturel. Alors, comment trouver des mots-clés pour son site, et comment les choisir ? Quel est leur véritable rôle sur le référencement d’un site ? Quels sont les pièges à éviter ?

Rédacteur web SEO depuis 2020, les mots-clés n’ont plus de secrets pour moi : je les côtoie tous les jours ! Découvrez mes conseils pour avoir des mots-clés de qualité pour son site.

Recherche de mots-clés : pourquoi est-ce une étape important

Vous allez peut-être vous demander : quelle est la définition d’un mot-clé en SEO ?

Un mot-clé est un terme ou une expression saisie sur un moteur de recherche par l’internaute. Il espère avoir des informations à ce sujet. En SEO, définir un mot-clé pour une page web permet à celle-ci d’être proposée à l’internaute qui recherche cette même requête.

Quel est le rôle d’un mot-clé ?

En fait, il existe plusieurs types de mots-clés qui ont un rôle différent :

  • le mot-clé principal ;
  • le mot-clé secondaire ;
  • le champ-sémantique, souvent appelés également “mots-clés”, tout court.

Comme expliqué plus haut, le mot-clé principal est recherché sur Google. C’est sur celui-ci que l’on souhaite se placer pour avoir des visiteurs. Par exemple, pour cet article, ma requête principale est “trouver des mots-clés“.

Le mot-clé secondaire est un synonyme du principal, qui est utilisé pour éviter les répétitions. La page web peut également se positionner sur ce terme. Pour cet article, nous pouvons considérer que les mots-clés secondaires sont “rechercher des mots-clés“, “avoir des mots-clés”… Cela permet à la page web d’apparaître sur plusieurs requêtes et donc d’attirer davantage de trafic.

Le champ sémantique, c’est tout le vocabulaire qui tourne autour de la requête principale afin de faire comprendre à Google de quoi parle le texte. J’ai l’habitude d’utiliser cet exemple :

  • Si je rédige un article sur le Sahara sans faire apparaître les mots “sable”, dune”, “Afrique” ou “chaleur”, Google comprendra qu’il manque quelque chose. Il pensera que mon article n’est pas complet, donc pas pertinent pour le lecteur, et ne va pas le placer dans les premiers résultats de recherche.

Il est donc important de placer dans son texte toute une liste de mots-clés qui vont enrichir le contenu sémantique de la page web.

C’est en ce sens que le travail du rédacteur web est long et plus complexe que ce que l’on pourrait imaginer. Il doit non seulement rechercher des informations pertinentes et écrire un texte de qualité, mais également trouver des mots-clés divers et variés. Et pour cela, il y a une stratégie à connaître.

La recherche de mots-clés, un pilier du SEO

Je peux même dire que ça combine 2 piliers du SEO :

  • le contenu ;
  • la stratégie.

Google analyse les termes présents dans un texte pour comprendre de quoi il traite afin de le proposer au mieux aux internautes. Rédiger un contenu de qualité est indispensable pour être bien placé sur le moteur de recherche, mais également pour satisfaire les lecteurs. Ils doivent à la fois trouver la réponse à ce qu’ils recherchent, mais également bénéficier d’une expérience de lecture agréable.

Mais, pour lire votre contenu, encore faut-ils qu’ils le trouvent. Que doivent taper les internautes sur Google pour que votre page web s’affiche ?

C’est la question que vous devez vous poser pour rechercher votre mot-clé principal.

Parce que, en effet, si personne ne recherche votre requête clée, personne ne trouvera votre page.

Par ailleurs, le terme que vous choisissez ne doit pas être trop concurrentiel. Si tel est le cas, vous aurez moins de chances d’apparaître dans les premiers résultats de recherche. Vous serez donc peu visible, voire pas du tout.

Un mot-clé principal idéal est donc un terme ou une expression qui est recherchée, mais peu concurrentielle.

PS : Ça ne court pas les rues 😉

↪ La stratégie à adopter est généralement de miser sur des mots-clés de longue-traine. Ils sont plus précis et moins recherchés qu’une requête principale, mais également moins concurrentiels. Le trafic est faible, mais qualifié.

Trouver un mot-clé est alors un véritable travail de recherches et de stratégie qui prend parfois du temps !

Heureusement, des outils nous simplifient la tâche. ⬇

Trouver des mots-clés avec des outils gratuits

Vous avez déjà entendu parler du volume de recherche ? Il s’agit d’un nombre indiquant combien de fois un mot-clé a été recherché sur Google, en moyenne sur les 12 derniers mois. Ce nombre va nous intéresser pour savoir s’il a du succès et si nous avons intérêt à nous positionner dessus. Cependant, ce n’est qu’une estimation et ce nombre peut varier d’un outil à un autre.

Penchons-nous maintenant sur les outils gratuits que j’utilise et que je recommande pour trouver des mots-clés.

Keyword surfer

Keyword surfer est un plugin gratuit disponible sur Chrome et Firefox. Il est multi-fonctions et indique de nombreuses choses, ce qui en fait l’un de mes plugins SEO préférés. En effet, grâce à lui, nous pouvons connaître :

  • le volume de recherche du mot-clé recherché ;
  • des mots-clés similaires (pour le champ sémantique 😉) et leur propre volume de recherche ;
  • le nombre de mots dans chaque page ;
  • le trafic SEO estimé pour chaque site ;
  • le prix moyen d’une campagne adwords.
Exemple de l'utilisation du plugin Keyword Surfer

Nous voyons sur cette image ma barre de recherche Google dans laquelle j’ai tapé le mot-clé principal de cet article. D’après le plugin, son volume de recherche est de 210 et le prix pour une publicité est relativement élevé. Et pour cause : 4 annonces apparaissent sur la première page de Google. La concurrence est donc élevée : les sites veulent se positionner sur ce mot-clé.

La barre de recherche Google avec le plugin Keyword Surfer

Ici, j’ai simplement cliqué dans la barre de recherche. Comme habituellement, des suggestions apparaissent en dessous, mais le plugin innove en affichant également les “Autres questions posées” sur la droite. Cela permet d’avoir davantage d’indices sur ce que les gens recherchent. Notons cependant que ces même questions apparaissent dans la SERP, un peu plus bas sur la page.

Trouver des mots-clés avec Keyword Surfer

Sur la droite de l’écran se trouve une liste de mots-clés, comme celle-ci. Il est possible de les classer par similitude, comme c’est le cas actuellement, ou par volume de recherche.

Vous voyez le drapeau français, en haut à droite de l’image ? Cliquer dessus permet de sélectionner un pays pour connaître les volumes de recherche dans cette nation. Je constate par exemple que les Belges recherchent en moyenne 720 fois “chocolatine”, les Suisses 320 fois et les Français… 22 200 fois ! Le plugin Keyword Surfer est le seul outil que je connais qui délivre des volumes de recherches étrangers, ce qui est un grand avantage !

Le plugin SEO gratuit Keyword Surfer

Ce graphique apparaît juste en dessous de la liste de mots-clés vue précédemment. Il y a un graphique pour le trafic (difficile à dire à haute voix 😅), un autre pour les mots présents dans la page (c’est le cas ici) et un troisième qui représente le nombre de fois où le mot-clé recherché apparait sur la page. Les sites qui apparaissent sur la graphique sont les 10 résultats naturels de la page + les résultats en PAA (ce sont les “autres questions posées”). Les annonces ne sont pas prises en compte. Ces graphiques sont pratiques pour comparer en un coup d’œil les différents résultats naturels.

Trouver des mots-clés avec Google

Google peut lui-même donner des pistes pour trouver des mots-clés intéressants pour votre site. De 3 façons différentes :

  • avec les suggestions ;
  • grâce aux PAA ;
  • en regardant les recherches associées.

Les suggestions de Google

Les suggestions apparaissent en cliquant dans la barre de recherche. Ils sont une petite dizaine et correspondent à des termes recherchées par les internautes.

Exemple des suggestions de Google

Les suggestions de Google nous donne des mots-clés complémentaires à celui qui a été recherché : ce sont les mots-clés de longue traine. Si vous avez un blog sur le voyage, vous pouvez totalement envisager un article sur chacun de ces termes !

➡ Saviez-vous qu’en plaçant un astérisque juste avant, ou juste après le mot-clé recherché, de nouvelles suggestions apparaissent ?

Les suggestions de Google avec une astérisque avant
Trouver des mots-clés avec une atsérisque dans la barre de recherche

Cela vous fait donne encore une multitude de sujets à aborder dans votre blog !

Peu de personnes connaissent cette technique : vous avez donc un coup d’avance sur vos concurrents qui, eux, ne vont certainement pas chercher à se référencer sur tous ces termes !

Les PAA

Vous connaissez les PAA ? En bon anglais, ce sont les People Also Ask ; en français, “les autres questions posées”. Je pourrai faire un article entier à leur sujet, mais voici ce qu’il faut retenir :

  • Arrivés en France en 2016, les PAA s’affichent sous forme de questions qui apparaissent entre le 1er et le 2e résultat naturel de Google.
  • Google devient alors un moteur de réponses : l’internaute accède en un coup d’œil à la réponse de la question qu’il se pose.
  • C’est un menu déroulant : cliquer sur une question fait apparaître de nouvelles questions. Et cela, à l’infini. De quoi faire perdre en visibilité les sites placés dessous.

Comme les suggestions, les PAA sont de véritables questions recherchées par les internautes. Là encore, elles peuvent donner des idées pour de nouveaux articles de blog !

Trouver des mots-clés grâce aux PAA

Les recherches associées

Enfin, Google met à notre disposition des recherches associées. Ce sont 8 mots-clés qui s’affichent tout en bas de la SERP. Elles aussi peuvent donner des idées de nouveaux articles de blog.

Les recherches associées de Google

Être présent sur touuuuuus ces mots-clés (les suggestions + les PAA + les recherches associées) t’assure une immense visibilité : on ne trouvera que toi sur Google ! Tu deviendras une référence et tu accéléreras considérablement le trafic organique de ton site.

J’expliquerai rapidement en fin d’article comment faire en sorte d’être dans les premiers résultats de Google. Sinon, tu peux aussi fouiller sur mon blog. Par exemple, cet article devrait t’aider 😉

Trouver des mots-clés grâce aux concurrents

Les concurrents peuvent être d’une grande aide pour améliorer sa présence sur Google et trouver des mots-clés.

Vous avez épuisé toutes les aide fournis par Google, mais avez besoin de nouveaux articles de blog ? (Spoiler : il faut toujours de nouveaux articles de blog). Dans ce cas, les concurrents peuvent vous être d’une grande aide. Il vous suffit d’aller sur leur blog et de regarder les sujets qu’ils abordent. Cela peut vous donner des idées !

Comment savoir quel mot-clé principal a utilisé le concurrent pour son article ? S’il est bien fait, la requête clée se repère assez facilement car elle doit se trouver dans des zones “chaudes” :

  • l’URL ;
  • le titre ;
  • l’introduction ;
  • quelques balises Hn.

Évidemment, vous devrez ensuite tourner l’article à votre sauce : ne faites jamais de copié-collé !

Utiliser YouTube et Amazon

YouTube et Amazon ont un algorithme similaire à celui de Google. Ces deux plateformes ont une barre de recherche dans lequel l’internaute peut taper un mot-clé pour trouver ce qu’il cherche. Comme Google !

En ce sens, si vous tapez un terme sur YouTube et que le titre des vidéos qui apparaissent ne contient pas ce terme… ce n’est peut-être pas un mot-clé intéressant ! Même chose sur Amazon.

Trouver des mots-clés avec des outils payants

Au-delà de toutes ces techniques, l’utilisation d’outils payants peut s’avérer être utile. Parmi toutes les méthodes gratuites que nous avons vu, seul le plugin Keyword Surfer révèle le volume de recherche des mots-clés. Une donnée pourtant capitale pour réussir sa stratégie SEO. Les outils payants nous révèle cette statistique, ainsi que d’autres éléments intéressants.

Trouver des mots-clés avec Ranxplorer

Qu’est-ce que Ranxplorer ?

Ranxplorer est un logiciel SEO français et très complet. Il est l’un d’est outils que j’utilise le plus. Il permet de :

  • connaître le trafic SEO estimé d’un site, quel qu’il soit ;
  • connaître l’évolution du trafic d’un site, mois par mois sur les 2 ans et demi précédents ;
  • savoir sur combien de mots-clés un site est positionné ;
  • savoir en quelle position un site apparaît sur chaque mot-clé ;
  • avoir une estimation du trafic apporté par chaque mot-clé ;
  • connaître le volume de recherche d’un mot-clé (en France) ;
  • savoir quel mois de l’année un mot-clé est le plus souvent recherché ;
  • comparer un site avec des concurrents ;
  • savoir s’il est simple ou difficile de se référencer naturellement sur un mot-clé (avec une note de 0 à 100) ;
  • savoir s’il est simple ou difficile d’apparaître en référencement payant sur un mot-clé (avec une note de 0 à 100).

Vous le voyez, Ranxplorer a beau être payant, il est extrêmement complet. Je m’en sert pour faire mes états des lieux SEO, et souvent pour chercher des mots-clés dans le cadre de la rédaction d’un article.

Comment trouver des mots-clés avec Ranxplorer ?

1- Taper un mot-clé dans la barre de recherche.

Trouver des mots-clés avec Ranxplorer

2- Un écran tel que celui-ci apparaîtra. Nous pouvons y voir une multitude d’informations :

  1. Possibilité de filtrer la recherche par type de mots-clés. Par exemple, seuls des questions ou bien des mots-clés locaux, peuvent apparaître.
  2. La liste de mots-clés.
  3. Le volume de recherche de chaque mot-clé. Par exemple, le terme “ou partir en vacances” (attention, sans l’accent sur le “u”) est recherché 9710 fois. Nous voyons plus bas que 910 personnes par mois font l’effort d’écrire la même question avec l’accent sur le “u” de “où”.
  4. La note concernant la difficulté à se positionner naturellement sur le mot-clé en question. Nous voyons ici que d’après Ranxplorer, il semble être relativement compliqué de se référencer sur ces termes.

Les mots-clés proposés sur cet écran comportent tous la mention “partir en vacances”, un peu comme les suggestions de Google. Cela permet de trouver des mots-clés de longue traine.

Nous voyons, juste en dessous de la barre de recherche, qu’il y a 4 onglets :

  • générateur de mots ;
  • cocon sémantique ;
  • analyse de la SERP ;
  • évolution de la SERP.

Nous sommes ici dans l’onglet Générateur de mots. Allons voir les 3 autres.

Rechercher des mots-clés sur Ranxplorer

L’onglet du cocon sémantique nous présente un tas de mots qui sont en rapport avec le terme recherché, comme “voyage” et “soleil”. Cela donne de nouvelles idées. Et oui, certaines personnes ne recherchent pas “partir en vacances”, mais “voyage au soleil” par exemple !

Par défaut, la liste est classée par volume, c’est-à-dire que nous voyons d’abord les termes les plus recherchés. Ce sont logiquement des termes très généraux et difficiles à concurrencer. Plus loin dans la liste se trouve des mots-clés de longue traine plus intéressants, tels que “voyage de rêve au soleil” ou “partir en famille au soleil”.

Nous apercevons également le nombre total de résultats sur Google. Moins il y a de résultats, moins le terme est concurrentiel. Forcément, il est plus facile de se faire une place sur un terme comme “vacances au soleil” où il n’y a “que” 5,8M de résultats, plutôt que sur “partir” où il y en a 4,29 milliards !

Analyse de la Serp sur Ranxplorer

Le troisième onglet est l’analyse de la SERP. Là encore, de nombreuses informations sont affichées.

  1. Le volume de recherche du mot-clé recherché (ce qui n’apparaît pas sur les deux pages précédentes !)
  2. Saisonnalité des saisons. Permet de savoir le volume de recherche du mot-clé, mois par mois. En passant la souris sur une colonne bleue, un chiffre est indiqué.
  3. Coût au clic maximum. Concerne le référencement payant. Permet de savoir si un mot-clé est “cher”. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que le terme n’est pas intéressant pour faire de la publicité. D’ailleurs, aucune publicité n’apparaît sur Google sur ce mot-clé.
  4. Intensité de la concurrence. Permet de savoir s’il est “facile” de se positionner sur ce mot-clé, avec une annonce payante ou naturellement.
  5. Résultats naturel. Sont affichés ici les résultats tels qu’ils apparaissent sur Google, au début du mois de juillet 2022. Cliquer sur le site, ou sur l’URL, permet d’avoir des informations à leurs sujet.
Évolution de la SERP sur Google

Le dernier onglet n’est pas vraiment utile pour trouver des mots-clés. Mais il est intéressant pour connaître l’évolution de la SERP. Nous voyons quels sites ont gagné et perdu des places par rapport au mois précédent.

Finalement, Ranxplorer est un outil pouvant être complexe à comprendre et à utiliser, tant il est complet. Une fois que les marques sont prises, cet outil se montre très utile pour chercher des mots-clés pour son site. Il est bien plus complet que les techniques gratuites et permet de peaufiner sa stratégie.

Trouver des mots-clés avec Ubersuggest

Ubersuggest est similaire à Ranxplorer. Ce sont deux concurrents.

Pour ma part, j’ai l’habitude d’utiliser Ranxplorer. Je connais très peu Ubersuggest, que je trouve moins complet et moins précis. Cependant, je sais que la majorité des rédacteurs et spécialistes SEO se servent d’Ubersuggest. Certainement parce qu’ils ne connaissent pas Ranxplorer 😉

Trouver des mots-clés avec Ubersuggest

L’accueil d’Ubersuggest se présente ainsi. Rendez-vous sur “mots-clés, dans le menu à droite, puis sur “analyse de mots-clés”.

Comme sur Ranxplorer, une barre de recherche s’affiche. Renseignez votre mot-clé. Il est possible de sélectionner un pays et une langue.

Analyser des mots-clés sur Ubersuggest

Plusieurs informations apparaissent.

  • Le volume de recherche ;
  • La difficulté SEO ;
  • La difficulté payant (SEA) ;
  • Le coût par clic
  • Le nombre moyen de backlinks des résultats du top 10 et la moyenne de leur Domain Authority ;
  • Le volulme de recherche sur mobile, et sur ordinateur.

Les informations données par Ubersuggest sont différentes que celles de Ranxplorer : les deux logiciels sont complémentaires.

Plus bas se trouve un tableau avec des idées de mots-clés et leur volume, comme sur Ranxplorer.

Trouver des mots-clés : autres astuces

Une grave erreur à éviter

Vous connaissez la cannibalisme ? C’est quand 2 mots-clés se marchent dessus.

La principale erreur à ne pas commettre, c’est d’assigner le même mot-clé principal à 2 pages du même site. Eh oui, elles vont se concurrencer elles-mêmes ! Vous avez déjà fait une page sur cette requête, quel est l’intérêt d’en faire une autre ?

➡ Par exemple, j’ai vu une fois sur un site deux articles de blog avec exactement le même titre. Comme si le blogueur avait d’abord rédigé un très long article, l’avait coupé en deux pour publier deux articles complémentaires, en “partie 1” et “partie 2”.

↪ Son souhait était certainement d’occuper 2 places dans la SERP. En soit, ce n’est pas illogique. Mais le SEO ne fonctionne pas comme ça. Google n’est pas dupe.

❌ Deux pages du même site qui sont référencée sur la même requête se concurrencent entre elles. Tout comme elles sont en concurrence avec tous les autres résultats. C’est le cannibalisme. Google ne saura pas quelle page prioriser, laquelle est vraiment importante et laquelle il doit placer en premier. Mais Google a énormément de travail. Donc il ne va pas s’embêter, et va “ignorer” vos pages. Conséquences : elles risquent d’être mal placées sur Google. Le moteur de recherche va plutôt mettre en avant des pages qui ont fait le boulot correctement.

Si votre article est très long, placez un sommaire plutôt que de le couper en deux.

Malgré tout, il est possible de chercher un référencer une page sur un mot-clé, et une autre sur un mot-clé de longue traine. Par exemple, je pourrai parfaitement, plus tard, rédiger un nouvel article sur le mot-clé “trouver des mots-clés gratuits”.

Connaître l’intention de recherche des internautes

Quand vous recherchez un mot-clé principal pour votre page web, il est important de prendre en compte l’intention de recherche de l’internaute. Il peut vouloir se renseigner, ou acheter. En ce sens, il existe deux types de requêtes :

  • le mot-clé informationnel ;
  • le mot-clé transactionnel.

Quel est l’objectif de votre page web ? Informer, ou vendre ? Si c’est d’informer, vous devez sélectionner un mot-clé informationnel, tel que :

  • Où partir en vacances ?
  • Partir en vacances seule
  • Comment organiser son départ en vacances ?

Au contraire, si votre objectif est de vendre, tournez-vous vers une requête transactionnelle :

  • Réserver un départ en vacances ;
  • Airbnb vacances Nice.

Je le conçois, le terme “partir en vacances” n’est peut-être pas le meilleur exemple pour trouver un mot-clé transactionnel 😅

Ensuite, la logique doit se respecter avec le champ sémantique du contenu. Un texte transactionnel doit comporter des termes tels que “acheter”, “payer”, facture”… termes qui ne doivent pas apparaître dans un contenu informationnel.

Et du coup, comment être bien référencé sur le mot-clé principal choisi ?

Je ne vais pas entrer dans les détails car j’en parle longuement ailleurs, mais voici des éléments importants pour être bien référencé :

  • Placer le mot-clé principal au début de la balise Title ;
  • Le placer également dans le premier paragraphe du texte ;
  • Sans oublier de le placer dans le permalien ;
  • Ainsi que dans des balises Hn ;
  • Je l’ai dit et le répète : avoir un vocabulaire riche et varié ;
  • Se procurer des backlinks pour avoir un site puissant ;
  • Publier des images légères ;
  • Regarder les statistiques…

Bref, la recherche de mots-clés n’est qu’une tâche parmi d’autres pour être bien référencé sur Google. Si c’était si simple, tout le monde y parviendrait !

C’est d’ailleurs pour ça que le SEO est un métier. Il faut le maitriser, connaître le fonctionnement de Google et de ses algorithmes, savoir élaborer des stratégies…

C’est mon travail ! Alors, si tu ne te sens pas capable de trouver des mots-clés pertinents, ou de te référencer correctement dessus, contacte moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *